Logo checknews.fr

Votre question

Trump a-t-il qualifié les migrants «d'animaux», ou visait-il des membres du MS13 ?
posée par Martin Issou, le 17/05/2018

Bonjour,

Donald Trump a bien tenu ces propos, mais au cours d'une conversation qui concernait effectivement le gang MS13, l'un des gangs les plus violents aux Etats-Unis. Plusieurs médias américains ont rapporté les propos du président américain sans préciser le contexte dans lequel ils avaient été prononcés.

Le 16 mai, au cours d'une table ronde organisée à la Maison Blanche sur l'immigration, Margaret Mims, sherff de Fresno, en Californie, s'est plaint des lois californiennes, qui ne permettent pas, selon elle, aux municipalités de coopérer efficacement avec le services d'immigration. Prenant la parole juste derrière, Donald Trump déclare : «Nous avons des gens qui rentrent dans notre pays, ou qui tentent de rentrer - et on arrête beaucoup d'entre eux. Vous ne pourriez pas croire à quel point ces gens-là sont méchants. Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux, et nous les expulsons de ce ce pays à un rythme jamais vu auparavant».

 

Plusieurs médias américains de référence ont alors repris les propos de Trump, isolés de leur contexte. Comme l'a noté CNN dans un article très complet sur le sujet.

L'Associated Press, la plus grande agence de presse américaine, a ainsi tweeté : «Trump a qualifié ceux qui traversent la frontière américaine illégalement d'animaux, et a qualifié les lois des villes sanctuaires de "meurtrières"». Avant de supprimer son tweet.

Dans l'article du New York Times sur le sujet, titré «Le coup de gueule de Trump qui qualifie certains migrants sans papiers d'animaux», il faut attendre les troisième et quatrième paragraphe pour que le contexte de ses déclarations soit restitué. Dans celui du Washington Post sur le sujet, titré sensiblement de la même façon, le contexte n'apparaît qu'au sixième paragraphe. Dans leurs tweets, CNN, CBS News et NBC News ne précisaient pas non plus le contexte des déclarations non plus.

En France, les médias se sont montrés, dans l'ensemble, plus prudents, précisant la plupart du temps le contexte dans lequel ces propos avaient été prononcés.

Sur son site, Libération a par exemple titré : «Donald Trump qualifie certains immigrants sans papiers d'«animaux». Et précisé dès le premier paragraphe : «Donald Trump a qualifié mercredi d'"animaux" certains immigrants en situation irrégulière lors d'une table ronde sur les villes sanctuaires et les gangs, au premier rang desquels le MS-13, dont il a dénoncé la cruauté».

Ce n'est pas la première fois que Trump traite les membres du gang du MS13 d'«animaux». En juillet 2017, devant les policiers, Trump avait déjà déclaré : «Ils n’aiment pas tuer par arme à feu parce que c’est trop rapide. Ils préfèrent attaquer au couteau, découper et laisser mourir doucement. Ce sont des animaux».

 

Cordialement,

Robin A.

Partagez cette réponse

Nos dernières réponses