Logo checknews.fr

Votre question

Un agent de la CIA a-t-il vraiment dévoilé une photo montrant Ben Laden vivant? (lien signalé sur Facebook)
posée le 16/05/2018

Plusieurs articles signalés sur Facebook (1) affirment qu'un agent de la CIA, dénommé Bradley Thompson, aurait fait fuiter une photo prouvant que Ben Laden est vivant. On y voit l'ex-chef d'Al-Qaïda au côté d'une femme présentée comme l'ancienne conseillère à la sécurité d'Obama Susan Rice.

Non seulement Ben Laden serait vivant, mais il aurait «une vie somptueuse dans un luxueux appartement à Manhattan, avec plus de 15 femmes de ménage, 3 cuisiniers, un chauffeur et plusieurs agents de sécurité», écrivent des sites comme BuzzActu et Africa24. Une prétendue citation du lanceur d'alertes Edward Snowden, affirmant «j'ai des documents qui montrent que Ben Laden est toujours financé par la CIA» est censée étayer l'information. 

C'est faux. 

 La femme qui apparaît sur la photo n'est pas Susan Rice mais Condoleeza Rice, l'ancienne secrétaire d'Etat américaine de George W. Bush. Surtout, il s'agit d'un photomontage. Comme le faisait déjà remarquer le site de fact-checking américain Snopes en 2015, le montage a été publié en premier sur le site Freaking News en 2007, à l'occasion d'un concours Photoshop organisé le 1er avril. L'image était même arrivée en tête de la compétition.

 Par ailleurs, une simple recherche Google montre qu'il n'y a aucune preuve de l'existence d'un agent de la CIA répondant au nom de Bradley Thompson. Comme le signalent nos confrères d'AFP Factuel, ce nom n'apparaît que dans les articles reprenant l'information erronée, et dans un roman où Bradley Thompson est en effet le directeur adjoint de l'agence américaine.

Quant à la citation d'Edward Snowden, elle est elle aussi inventée de toutes pièces. Selon Politfact, elle a en premier été publiée en 2015 sur le site qui se se présente comme parodique World News Daily Report, avant d'être reprise plus sérieusement sur de nombreux sites de fake news.

P.M

(1) Pour lutter contre les «fake news», Facebook a mis au point un partenariat avec cinq fact-checkers français (dont Libération). Des articles très partagés sur les réseaux sociaux et signalés par des utilisateurs sont vérifiés par les médias français. 


Cette réponse vous a plu? Vous souhaitez en lire d'autres? Abonnez-vous à nos comptes Facebook ou Twitter pour continuer à nous suivre.

Partagez cette réponse

Nos dernières réponses