Logo checknews.fr

Votre question

Des blindés se dirigent-ils réellement vers la ZAD de NDDL pour aider à l'évacuation ?
posée par Paul, le 08/04/2018

 

Bonjour,

Votre question fait peut-être référence à une photo qui tourne depuis ce week-end sur les réseaux sociaux. Prise sur l'autoroute, on y voit plusieurs véhicules bleu marine, qui roulent en file indienne. Les internautes y ont vu un déploiement de blindés destinés à participer à l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. 

L'un des premiers internautes qui l'a partagée - avec quelques dizaines de retweets - se dit incapable de la sourcer mais le cliché lui «semble fiable».

Tôt dans la nuit du 8 au 9 avril, alors que débutait l'évacuation, un journaliste de Ouest-France a rapporté avoir vu des «blindés» ouvrir la voie à une colonne de véhicules de gendarmerie. Un peu avant 4h, ce journaliste local écrivait sur Twitter «Il semble que les barricades des zadistes n'aient pas résisté longtemps aux blindés de la gendarmerie.»

Un peu plus tard dans la matinée, une vidéo de la gendarmerie nationale (relayée dans le live du Figaro) montre au moins un véhicule blindé avançant de nuit au milieu de feux et de barricades censés freiner la progression des forces de l'ordre sur la route.

Contacté, le Service d'informations et de relations publiques des armées (SIRPA), qui gère la communication de la gendarmerie, confirme la présence de plusieurs blindés sur place, sans vouloir en préciser le nombre exact. 

Le SIRPA confirme que ces blindés sont de Véhicules à roues de la gendarmerie (VBRG). D'après la vidéo de présentation visible ci-dessous, ces véhicules sont équipés de «lance-grenages de 40mm pour tirer des grenades lacrymogènes» et de mitrailleuse de 7,62mm. 

Le SIRPA confirme aussi que ces véhicules ont été déployés depuis la base de Satory (Yvelines). La com' de la gendarmerie refuse par contre de confirmer que le tweet que nous évoquions au début de cet article montre bien les VBRG ralliant Satory à Notre-Dame-des-Landes, même s'il «y a des chances» qu'il s'agisse des mêmes véhicules. La photo aurait été prise vendredi en fin de journée, et le SIRPA confirme que les VBRG «étaient en mouvement environ à cette heure-là».

Fabien Leboucq. 

Partagez cette réponse

Nos dernières réponses