Logo checknews.fr

Votre question

Un pronostic sur cette double confrontation face au Real ?
posée par Gilles, le 14/02/2018

Ce mercredi 14 février, opération spéciale Ligue des champions sur Checknews: la rédaction de Libé, emmenée par Grégory Schneider, répond à (presque) toutes vos questions sur le 8e de finale aller entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain.

 

Aucune idée. En revanche, je trouve que l'exercice du pronostic dans les médias est devenu un peu biaisé. La saison passée, après l'élimination du Paris-SG à Barcelone (1-6, alors que les Parisiens l'avaient emporté 4-0), le journal L'Equipe a été accusé par des supporteurs parisiens et des influenceurs sur les réseaux sociaux d'avoir dramatisé le match retour, entretenant ainsi artificiellement un suspense en principe inexistant puisque le score de 4-0 n'avait jamais été retourné auparavant en Coupe d'Europe.

Des accusations spéculatives : le fait que les joueurs étrangers (huit sur onze dans l'équipe de départ au Camp Nou) du Paris-SG lisent la presse hexagonale ne va pas de soi, et le fait que les joueurs soient perméables à ce qui s'écrit dans les médias est encore autre chose. Pour autant, l'idée d'une « positive attitude » devant servir les desseins du club existe. Le 28 janvier, sur la chaîne Infosport appartenant au groupe Canal+ (et non au concurrent de Canal BeIn Sport, qui a partie liée avec le Qatar tout comme le Paris-SG), le journaliste Geoffroy Garretier l'a relayé : « Est-ce qu'on peut dire qu'aujourd'hui, tout le monde devrait être derrière le Paris-SG en France parce que ça serait formidable pour tout le monde que le club parisien sorte le Real Madrid, alors que ce n'est déjà pas si facile comme ça à armes égales (sic) ? A un moment, il faut arrêter de chercher la petite bête. » C'est une impression toute personnelle, mais j'ai parfois l'impression que certains confrères sont gênés aux entournures quand on leur demande un pronostic, comme si l'idée n'était pas tant de donner un sentiment que d'éviter un déchaînement sur Twitter.

Cordialement, 

Gregory Schneider

Partagez cette réponse

Nos dernières réponses