Logo checknews.fr

Votre question

Pourquoi ne fait-on pas de tri sélectif dans tous les immeubles parisiens?
posée par Françoise, le 05/01/2018

Bonjour,

Nous avons fait récemment une réponse sur Checknews.fr à propos du tri sélectif à Paris. Dans notre article, nous expliquions que, contrairement à une idée reçue, les bacs jaunes et verts n'étaient pas mélangés à Paris. Vous nous avez posé en réaction la question suivante: «Votre enquête sur le tri tient- elle compte des grands ensembles parisiens? J'habite le Quartier de l'Horloge, face à Beaubourg (3°) où il n'y a jamais eu de tri sélectif. Des vides-ordure aboutissent à de grands bacs où bouteilles, cartons, couches pour bébé et épluchures s'accumulent.»

S'il est donc faux d'affirmer que le tri sélectif ne sert à rien à Paris, vous avez en revanche raison de dire que ledit tri sélectif n'est pas pratiqué partout dans la capitale: tous les immeubles ne proposent pas de bacs de tri sélectif. Ainsi, les performances de tri sont inférieures largement à Paris et en Île-de-France par rapport au reste du pays selon des données de l'observatoire régionale des déchets en île-de-France:

«De surcroît, en Île-de-France, région très urbanisée, les performances en matière de collecte sélective de déchets recyclables sont bien inférieures à la moyenne nationale, quel que soit le flux de déchets collectés», note ainsi la cour régionale des comptes dans son rapport sur le traitement des déchets en 2016.

Parmi les raisons évoquées pour justifier ce retard de la région, on trouve les erreurs de tri (un bac est plus facilement mal trié, et donc pollué, quand il est partagé par plusieurs habitants d'un même immeuble) mais aussi le manque de bacs de recylage. Il arrive en effet, comme vous le mentionnez, que les copropriétés ou syndics refusent de doter les immeubles de bacs de tris, notamment à cause d'un manque de place. Voici ce qu'écrit la cour des comptes à ce sujet:

À Paris, sur les 66 000 adresses référencées en décembre 2014, le manque de place se traduisait par l’absence de bacs de collecte sélective des papiers et des emballages (hors verre) dans 9 900 immeubles (15 %) et de bacs de collecte sélective du verre dans 22 400 immeubles (34 %).

C'est d'ailleurs la raison invoquée par la mairie pour répondre à votre question. Sans disposer de votre adresse, elle ne peut confirmer la raison pour laquelle vous ne disposez pas de bacs jaunes dans votre immeuble mais rappelle que «les bacs recyclables ne sont pas obligatoires à Paris, et dépendent des copropriétés. Parfois, par manque de local à poubelles ou parce que ces locaux sont trop exigüs».

«Ainsi, en l’absence de volonté politique de mettre en place un tri sélectif, et si rien n’est dit en ce sens dans le règlement de collecte pris par le Maire ou le Président de la structure intercommunale, les citoyens ne peuvent pas faire grand-chose», conclut l'association Zero Waste dans une note sur le tri sélectif. Mais rien n'oblige les immeubles parisiens à se doter de bacs de tri. L'arrêté municipal réglementant la collecte des ordures ménagères à Paris n'oblige en effet pas à trier les déchets. Vous devez donc vous tourner vers votre copropriété pour cette question. 

Vous devriez en revanche trouver prochainement près de chez vous un «trilib» installé par la mairie de Paris dans les rues de la ville. Expérimentés dans quatre arrondissements de Paris, ces bornes (marron, blanc, jaune, bleu ou rose) devraient être étendues à tout Paris dans les deux ou trois ans à venir selon la mairie. Ces cinq couleurs permettent un tri encore plus efficace que le simple bac jaune: les bacs bleus sont destinés aux papiers et emballages en carton, les blancs aux bouteilles et bocaux en verre, les marrons aux cartons de déménagement et les roses aux vêtements. Voici la carte des bornes déjà disponibles. 

Cordialement,

Pauline Moullot

Partagez cette réponse

Nos dernières réponses