Logo checknews.fr

Votre question

Le 20h de France 2 du 25 novembre a-t-il coupé une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens différent ?
posée le 26/11/2017
Question posée par Tarik

Bonjour, 

Le JT de France 2 a consacré le 25 novembre 2017 un sujet à la convention des Insoumis à Clermont-Ferrand. L'angle choisi était celui de la déprime du mouvement et de son leader : «moral en berne», «moment difficile» dit le journaliste évoquant l'échec des mobilisations contre la réforme du code du travail, avant d'introduire cet extrait de l'intervention de Jean-Luc Mélenchon à Clermont-Ferrand : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non. Je le dis, parce qu'on est démoralisé». 

Bref, une citation étayant la thèse, en vogue depuis quelques semaines, d'une "déprime" de Jean-Luc Mélenchon. 

Sur les réseaux sociaux, les insoumis se sont empressés de dénoncer un montage de France 2.

Car voici ce que dit la citation en version intégrale : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non! Je le dis, parce qu'on est démoralisé dans certains secteurs de la société». 

Là où l'extrait sélectionné par France 2 suggère un aveu de déprime chez les insoumis, l'extrait complet montre que Mélenchon déplore la déprime d'autres acteurs que la FI : en l'espèce les syndicats, comme on le comprend en écoutant l'ensemble du passage. (A partir de 1h7mn2s sur la vidéo)

Le président Macron mène une charge d'une incroyable violence, tout en même temps, au point de suffoquer. Et c'est fait pour ça. Les oppositions n'ont pas le temps de se constituer. Et nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non. Je le dis, parce qu'on est démoralisé dans certains secteurs de la société. Parce que cette bataille a été conduite en dépit du bon sens, et que je n'ai pas peur de la dire, et je le répète : la division syndicale nous a nui d'une manière incroyable dans la bataille. Honte à ceux qui en sont responsables, pas à ceux qui en ont été les victimes. Et par dessus le marché, le dogme de la séparation entre les syndicats et la politique est absurde, surtout au nom d'un texte qui a plus de cent ans et qui dit exactement le contraire de ce qu'on lui fait dire aujourd'hui. Il faut absolument, par rapport aux batailles qui s'annoncent, qu'elles soient sur le plan social, écologique, que la convergence se fasse, chacun dans son rôle, chacun dans son identité, chacun dans ses responsabilités vis à vis de ses mandants. Mais que la convergence se fasse! Nous avons besoin de plate-formes de resistance populaire, qui rassemblent tous ceux qui sont prêts à se battre, peu importe l'étiquette sous laquelle ils sont prêts à se battre. Parce que c'est ça qui va rallier tous les autres et leur donner du courage. Quant à nous, nous avons fait notre devoir. Quand on nous disait que par le choix de notre marche du 23,  peut-être nous marchions sur les plate-bandes des syndicats, nous leur avons dit ! "passez devant, prenez la tête, nous vous suivrons, nous aiderons!" Que s'est il passé. Rien. Alors il paraît que je suis dépressif.  Non, je vais très bien. La lucidité, moi, ne me rend pas dépressif.  C'est le contraire. C'est l'aveuglement devant la réalité qui souvent  peut conduire à l'abattement. Il faut appeler par leur nom les problèmes qui se posent si on veut les régler. Je dis que la division entre le mouvement social, le mouvement associatif et le mouvement politique que nous incarnons nous condamne à la défaite, et que le rassemblement nous permet la victoire. En trois mois, le code du travail a été renversé. La bataille était d'une difficulté terrifiante, parce que pendant qu'on expliquait aux gens ce qu'étaient la hiérarchie des normes et le principe de faveur, ce qui n'est pas facile, vous en aviez d'autres qui étaient pourtant censés être les chefs de la lutte, qui venaient expliquer que, pas du tout, le problème ne se posait pas. 

 

 

En résumé : les trois petits mots enlevés au montage dénaturent bien le propos de Jean-Luc  Mélenchon.

France 2 s'est excusé de cette coupe dans le JT du 27 novembre, et à diffusé la phrase dans son intégralité. 

Cordialement

C.Mt

(réponse postée le 27 novembre)

(MAJ le 30 novembre avec ajout des excuses de France 2)

Partagez cette réponse

Questions les plus lues

  • Bonjour, 66 votes irréguliers pour l'éléction de Valls. Quelle genre d'irrégularité ? Ce nombre est il très supérieur à ce qu'on peut avoir en moyenne pour une élection normale ?

    Politique France Insoumise Manuel Valls Législatives
    Voir la réponse
    publiée le 08/12/2017
  • Est ce que le conseil constitutionnel a clairement déclaré que Manuel Valls a triché face à Farida Amrani?

    Politique France Insoumise Manuel Valls Législatives
    Voir la réponse
    publiée le 08/12/2017
  • Bonjour, le député François Ruffin avait promis de ne toucher qu'un smic et de reverser le reste de son salaire à des associations. J'aurais aimé savoir s'il a, jusqu'à présent, tenu parole et si oui quelles... ?

  • France 5 (C politique du 10/12/2017) ont ils eux aussi tronqué la citation de la vidéo de Jean-Luc Melenchon en gardant le simple "je n'ai rien à dire dessus" sans montrer le reste ?

    Politique Médias Jean-Luc Mélenchon France Insoumise
    Voir la réponse
    publiée le 11/12/2017
  • Jean d'Ormesson a t'il déclaré : «Je suis pleinement favorable au mariage gay, mais seulement entre politiciens de gauche. Tout ce qui peut contribuer à leur non-reproduction est un bienfait pour tous... ?

    Factchecking LGBTQ Littérature
    Voir la réponse
    publiée le 07/12/2017
  • Une loi va-t-elle obliger la mention de la religion sur la carte d'identité?

  • Combien y avait-t-il de personnes présentes à Paris pour l'Hommage à Johnny ?

  • Le 20h de France 2 du 25 novembre a-t-il coupé une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens différent ?

    Politique Médias Jean-Luc Mélenchon France Insoumise
    Voir la réponse
    publiée le 27/11/2017
  • Le replay du 20h de France 2 du 1er et du 6 décembre n'ont pas été diffusés pour des raisons juridiques me dit-on. Mais quelles raisons juridiques ? Merci pour votre réponse.

  • Quelle la marque de l'automobile corbillard utilisée pour les funérailles de Johnny Halliday ?